• Agriculture : Jean-Christophe Lagarde avance ses propositions

    Communiqué de Jean-Christophe Lagarde
    Paris, le 22 février 2019

    En amont du Salon International de l’Agriculture, le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde, tête de liste aux élections européennes, a présenté les propositions agricoles de la liste qu’il conduira, autour de quatre axes majeurs :

    1) Profiter du Brexit pour augmenter le budget de la politique agricole commune. 

    Opposé au cadre financier pluriannuel envisagé par la Commission Européenne, Lagarde propose que l’enveloppe consacrée auparavant par les Etats membres au “rabais britannique” soit maintenue et affectée à la PAC, permettant ainsi d’augmenter sensiblement le budget global de la PAC.

    2) Lutter contre l’accaparement de nos terres agricoles par des investisseurs étrangers, notamment chinois

    Jean Christophe Lagarde veut que l’Europe se mobilise face au rachat par des groupes étrangers de terres agricoles françaises et européennes : « c’est notre autosuffisance et notre indépendance alimentaire qui sont en jeu !. Les terres agricoles ne peuvent plus être considérées comme des biens comme les autres, il faut restreindre la possibilité à des personnes morales extra-européennes d’acquérir nos terres et de bénéficier des aides de la PAC ». 

    3) Une exigence de réciprocité absolue dans les normes environnementales 

    Jean Christophe Lagarde veut interdire l’importation de produits qui sont traités avec des molécules interdites en Europe : « l’Europe impose des normes aux agriculteurs européens sans appliquer de contrôle aix produits importés qui contiennent souvent bien plus de pesticides que les produits européens. C’est absurde, il faut imposer un principe de réciprocité systématique » précise-t-il.

    4) Une mesure contre la paperasserie imposée par l’Europe aux agriculteurs

    L’UDI veut changer le modèle administratif de la PAC et imposer des contrats pluriannuels pour réduire « les frais de pure bureaucratie qu’impose l’Europe aux agriculteurs« . « Aujourd’hui, un agriculteur est obligé de faire une déclaration annuelle très complexe sur l’état de sa propriété, au point de devoir faire appel à des entreprises spécialisées pour remplir leurs déclarations !  Nous proposons d’alléger cette charge administrative en permettant aux agriculteurs de remplir des contrats pluriannuels sur 5 ans et plus tous les ans. » précise-t-il.

    Voir l’article complet sur le site de l’UDI : Agriculture : Jean-Christophe Lagarde avance ses propositions

Comments are closed.